La livraison est GRATUITE - un bon d'achat de 20% pour toute commande supérieure à 60€

Origine du piercing et Conseils

Publié par abdallatif floulou le

!!! ATTENTION !!! Ne jamais désinfecter les piercings acryl avec une solution à base d'alcool, les embouts en acryl ne resisteront pas et se casseront !! 

1 - L'origine

De plus en plus le piercing devient un phénomène de mode. Le piercing consiste à transpercer la peau ou une muqueuse pour y introduire un bijou fantaisie,On se perce pour implanter un objet décoratif essentiellement au niveau du nez, du nombril et des oreilles
Dans certains milieux comme cela l'a été pour les punks, le piercing fait partie de la culture. Il est incontournable et est une expression de l'identification et de l'assimilation à ce groupe social.

Les Oreilles

C'est de loin l'endroit le plus commun ou l'on peux trouver un piercing. 
Autrefois, ce piercing aurait pu permettre de distinguer une personne riche d'une personne pauvre, mais ce n'est plus le cas. Autrefois, les marins se perçaient l'oreille en croyant que cela améliorait la vue. Les Romains, quant à eux, associaient ce piercing à la richesse et au luxe. 
Certaines tribus africaines et américaines agrandissent autant que possible le trou de leur lobe et le laisse ensuite pendre. Plus le trou est long, plus le rang social est haut.

Le piercing de la narine est supposé avoir pris naissance au Moyen-Orient il y a presque 4000 ans. De là, il s'est étendu à l'Inde au 16ème siècle, où il a été rapidement adopté dans les castes nobles. Le type de bijou porté pouvait servir à distinguer la caste et la position sociale a laquelle appartenait le porteur du piercing. 
Ce piercing a été amené dans l'ouest par les hippies qui ont beaucoup voyagé en inde dans les années 60 et 70 puis il a été adopté par les punks dans les années 80 jusqu'a devenir tout à fait populaire.

la langue

Dans les temples antiques des Aztèques et Mayas, pour les Shamans et les Grands prêtres se percer la langue faisait partie d'un rituel pour communiquer avec leurs Dieux. Des milliers d'années plus tard ce piercing est toujours très populaire mais plus pour les mêmes raisons... ;-)

les lèvres

La bouche et plus particulièrement les lèvres sont une partie du corps qui a un pouvoir aphrodisiaque puissant. C'est sans doute pourquoi seules les castes les plus hautes chez les Aztèques et les Mayas pouvaient orner leurs lèvres de boucles d'or pur. En Amérique centrale et Amérique du sud, certaines tribus se percent la lèvre inférieure et agrandissent le trou pour y placer des plateaux en bois. Aujourd'hui le piercing des lèvres est assez courant, il se pratique le plus souvent sur la lèvre inférieure.

la cloison nasale

Le piercing de la cloison central du nez est originaire de nouvelle Guinée ou les papous l'ornent de bijoux en os ou en bois. Actuellement ce piercing a moins de succès a cause de sa connotation évidente du taureau. C'est un des rares piercings qui a l'avantage de pouvoir être caché. On peut placer un anneau ou un fer à cheval.

le nombril

Les premiers piercings du nombril qui ont été notés remontent aux civilisations antiques d'Egypte. A cette époque, seul le pharaon et les familles Royales étaient autorisés à se percer le nombril. Les paysans qui violaient cette règle étaient exécutés ! Cependant, si une fille de paysan naissait avec un "nombril parfait" on lui permettais parfois de le faire percer et donc d'élever ainsi sa position sociale. 
Le nombril est maintenant un des piercings les plus pratiqués.

le téton

Le piercing du téton nous vient d'Amérique central, ou la population s'en servait lors du rite de passage a l'age adulte. 
On dit aussi, qu'au tant de l'empire romain, les légionnaires de haut grade étaient percé...

piercing masculin

Beaucoup de piercings génitaux masculins ont des origines tribales. L'ampalang vient de Bornéo, où les femmes de certaines tribus n'épouseront pas d'homme qui n'en porte pas. Celui-ci et d'autres comme le hafada sont considérés comme des rites de passage à l'age adulte. Mais il y a beaucoup d'autres. D'autres... 
prince Albert
Il fut appelé ainsi suite au règne de la reine victoria. En effet, le prince Albert a fait percé ses organes génitaux à la fin de 1820. Il portait des pantalons léger et son piercing lui permettais d'accrocher son pénis sur le coté afin d'éviter des renflements de pantalon disgracieux.


2 - Comment choisir un perceur ?

Un choix primordial 
Avant de vous faire percer, prenez rendez-vous et observez l'endroit où il pratique. Demandez à voir des photos de perçages qu'il a déjà réalisés. Et posez-lui quelques questions sur ses méthodes de travail. S'il refuse d'y répondre, changez de boutique.
Dispose-t-il d'un endroit spécifique pour effectuer le perçage ? 
L'aire de travail devrait être séparée de la salle d'attente et divisée en deux zones : une zone stérile, où on réalise le perçage, et une zone souillée, où on procède au nettoyage des instruments. 
Se lave-t-il les mains avec un savon antiseptique avant et après l'intervention et porte-t-il des gants pendant l'opération ? 
Non seulement cette opération est-elle essentielle, mais il faut changer de gants si on a touché du matériel contaminé pendant le perçage.

Utilise-t-il du matériel à usage unique ? 
Les aiguilles qui servent pour le perçage doivent être à usage unique. L'emballage des aiguilles stériles devrait être ouvert devant le client, au moment du perçage
Tout perceur sérieux doit vous offrir les garanties d'hygiène et d'asepsie qui entourent l'acte du perçage et vous fournir une feuille de soin explicative.

 

3 - Les précautions

Si vous décidez de vous faire "percer", vous devez respecter quelques règles pendant plusieurs semaines, dès l'intervention.
- lavez vos mains avant de manipuler le piercing ou de nettoyer le site concerné.
- ne portez pas de vêtements serrés pour éviter tout frottement ou pression sur la zone percée. En revanche, le port d'un soutien-gorge est recommandé dans le cas d'un piercing au niveau des mamelons.
- nettoyez votre piercing au moins une fois par jour dès le jour de la pose et jusqu'à cicatrisation parfaite.
Pour l'arcade, le nez, l'oreille et le nombril, le geste doit être doux, pour éliminer sans douleur les résidus secs et agglutinés autour de l'orifice. L'usage d'un savon et d'eau tiède est préférable. Pour les lèvres et la langue, même traitement. Effectuez en plus des bains de bouche antiseptiques 2 fois par jour, pendant 8 jours.
- abstenez-vous de tout contact oral et sexuel (piercing de la langue) pendant 3 semaines au moins.
- pas de bains pendant 2 mois.
- pas de saunas et piscines pendant au moins 3 semaines.

4 - La cicatrisation

Piercing Temps de cicatrisation

Mouche 8 à 16 semaines

Bridge 3 à 4 mois

Septum 8 à 12 semaines

Lobe 6 à 8 semaines

Arcade 8 a 12 semaines

Cartilage (Tragus, Rook, Daith, etc...) 6 à 9 mois

Langue 4 à 6 semaines

Lèvre 6 à 8 semaines

filet de la lèvre 1 a 2 mois

Nez 7 à 9 semaines

Nombril 4 à 9 mois

Téton 3 à 6 mois

Piercing de surface :  (ATTENTION ! Ces piercing sont très contraignants, leur temps de cicatrisation est long...)

Larme 2 à 4 mois

Oeil de chat 2 à mois

Nuque 9 à 18 mois

Madison 9 à 18 mois

Bras 9 à 18 mois

Poignet 9 à 24 mois

Ventre 8 à 12 mois

Pubis 9 a 18 mois

 

5 - Les risques d'infection


Percer la peau ou une muqueuse peut entraîner une infection locale ou virale via la pénétration de microbes. On estime ainsi, au regard de quelques maigres travaux scientifiques, que 10 à 20% des piercings se compliqueraient d'une infection contractée au cours du geste de piercing ou après l'intervention. Une infection locale (dite bactérienne) se traduit souvent par une suppuration ou un abcès. Bénigne, elle réclame parfois, malgré tout, un traitement antibiotique. N'hésitez pas, en cas de doute, à consulter au plus vite un médecin. L'infection virale, quant à elle, concerne la transmission d'agents infectieux (virus des hépatites B et C) au cours du piercing, résultant d'une mauvaise stérilisation ou asepsie du matériel.

6 - Le Rejet

La cicatrisation d'un piercing étant en soi une contrainte pour l'organisme, il n'est pas toujours évident qu'il accepte la présence d'un corps étranger, même si celui-ci n'est pas chimiquement dangereux. Le rejet est le résultat d'un mécanisme visant à repousser un élément étranger non destructible à l'extérieur du corps. La pression sanguine et la densité variable des cellules cicatricielles, secondés par le sacrifice de tissus sains par desquamation, sont les acteurs de ce phénomène difficilement prévisible. 
Symptômes : 
- Réduction de la longueur du piercing, partant de ses deux ouvertures. Le piercing se " raccourci ".
- Le rejet est souvent accompagné d'un assechement de la peau et de symptômes inflammatoires (rougeurs localisées, sécrétions).
- Apparition du bijou en transparence au fur et à mesure qu'il remonte à la surface de la peau.
- Un rejet n'est pas douloureux, et le bijou peut être rejeté sans attirer l'attention. 
Que faire ? 
- Aller voir un perceur expérimenté.
- Retirer le bijoux avant un rejet total et la chute du bijou, cela laisserai un cicatrice flagrante.
- Reprendre une semaine de soins légers après le retrait du bijou, à but préventif.
- Ne pas réutiliser ce piercing, même s'il semble cicatrisé.
- Attendre plusieurs semaines avant de se refaire percer dans la même zone. 
Note 
Dans certains cas il est possible de " freiner " l'effet de rejet en élargissant le piercing dès qu'un début de rejet est constaté. Nous vous conseillons de consulter un perceur expérimenté avant de tenter cette option, qui ne garanti pas l'arrêt du phénomène.


7 - Le piercing au pistolet

Le Piercing au Pistolet ! 
Il est plus que déconseillé d’aller chez un pierceur qui effectuer un piercing a l'aide d'un pistolet (et oui ça arrive encore !!) pour des raisons simples :

""Cet appareil a été conçu pour percer seulement les lobes d'oreille, il ne convient pas pour d'autres types de piercing.

""Les prothèses (autrement dit les puces d'oreille) sont difficiles a nettoyer correctement et le papillon de fermeture avec ses plis abrite saleté et microbes.

""La peau est perce seulement a l'aide de l'extrémité de la prothèse non pointue, ce qui crée une déchirure des chairs, contrairement a l'utilisation d'une aiguille  nettement moins douloureuse.

""Le pistolet est un appareil complexe, non démontable, souvent fabrique en P. V. C. Ce qui empêche un nettoyage complet ou une stérilisation en autoclave, ce qui rend ce type de pratique de piercing dangereux (transmission des maladies infectieuses.

Si par hasard vous tombez sur un perceur qui l'utilise changez de boutique...

 


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →